"Nous ne proposons actuellement aucune offre d'emploi"

ALAIR & AVD déploie une politique en Ressources Humaines qui renforce son cadre de référence et positionne ses salariés en acteurs du développement

Pluriprofessionnalité

Les équipes ALAIR & AVD sont composées de différents corps de métiers : médecins, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes, diététiciennes, techniciens, auxiliaires de distribution, assistantes sociales, secrétaires, comptables, délégués médico-techniques, informaticiens, qualiticiens, magasiniers, etc.
Cette pluriprofessionnalité permet ainsi de proposer une prise en charge globale et des solutions médico-techniques et sociales adaptées à chaque patient
> en savoir plus ...

Valeurs centrales

Les équipes ALAIR & AVD partagent des valeurs communes : professionnalisme, exigence, humanisme, respect, éthique, ... des valeurs qui constituent le socle identitaire de l'entreprise
> en savoir plus ...

Formation professionnelle

Les équipes ALAIR & AVD sont accompagnées dans l'acquisition ou le renforcement de leurs compétences. Le maintien dans l'emploi et la sécurité du personnel sont également les axes prioritaires de la politique de formation

Index de l'égalité professionnelle femmes-hommes

ALAIR-AVD a obtenu un score de 99 points sur 100 au titre de l'année 2019
(publication le 28/02/2020)

Engagée dans une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), la société ALAIR-AVD s'attache à développer une politique sociale responsable, sensible à l'égalité professionnelle et à la qualité de vie au travail, favorisant l'accès à la formation pour tous et luttant contre toute forme de discrimination.

L’Index de l’égalité professionnelle Femmes-Hommes a été instauré par la Loi du 5 septembre 2018 pour la Liberté de choisir son avenir professionnel et concerne les entreprises d'au moins 50 salariés. Il évalue leur performance en matière de parité salariale.

Noté sur 100 points, il se calcule à partir de 4 indicateurs pour les entreprises comptant entre 50 à 250 salariés :

  • écart de rémunération moyen entre femmes et hommes : 0 à 40 points ;
  • écart de répartition des augmentations individuelles entre les femmes et les hommes : 0 à 35 points ;
  • pourcentage de salariées ayant bénéficié d’une augmentation dans l’année suivant leur retour de congé maternité : 0 à 15 points ;
  • parité entre les femmes et les hommes parmi les 10 plus hautes rémunérations : 0 à 10 points.

En cas de résultat inférieur à 75 points sur 100, l’entreprise doit prendre des mesures pour corriger la situation sous peine de pénalité.

A noter, les pertes de points peuvent être le fait d'écarts en défaveur des femmes, aussi bien qu'en défaveur des hommes.

L’index doit être rendu public et transmis à l’inspection du travail chaque année, le 1er mars au plus tard.